Jeudi 14 octobre 2021

-3,00 €/t en fèves de soja et -2,00 €/t en farine de soja.

L'euro débute la journée sur le niveau de 1,1611$. Le début de récolte de maïs en France et les bonnes nouvelles (rendement) qui l'accompagne semblent avoir un effet psychologique sur le comportement des traders. Ils sont passés en mode liquidation sur le matif. Le blé est passé par le même trou d'air et a vu également ses cours reculer. Le maïs US et le blé US ont connu le même mouvement que leur petit frère sur le matif. Qui a initié le mouvement? Le maïs US revient proche d'un plus bas d'avril 2021. En soja, les mouvements sont moins importants. Les importations chinoises de soja ont reculé de 30% en septembre 2021 (6,88 Mt) par rapport à Septembre 2020 (9,79 Mt) pour revenir sur un plus bas depuis 2014. Un achat de 528.000t de fèves de soja US a été confirmé ce jour pour la Chine. La chine adopte son interdiction d'export de certains fertilisants pour stabiliser son marché intérieur. A suivre...

Lu pour vous!

La pénurie de stockage du Mato Grosso au Brésil sous-tend les craintes de liquidation du maïs

Les agriculteurs brésiliens ont signalé une pénurie de capacités de stockage d'oléagineux et de céréales dans l'État du Mato Grosso – la puissance agricole du pays – ce qui soulève des questions sur les impacts potentiels sur le marché à mesure que la nouvelle production sort des champs.

Les options de stockage limitées pourraient être particulièrement importantes pour l'approvisionnement en maïs intérieur alors que le Brésil se prépare à récolter ce qui devrait être une énorme récolte de soja.

"Les agriculteurs ont freiné les ventes au comptant de maïs en attendant des prix post-récolte plus élevés, mais une pression sur les "restes" est probable, car les producteurs doivent vendre leurs stocks pour libérer de l'espace pour le soja à venir", a déclaré Victor Martins de HedgePoint Global à Agricensus.

"En janvier, cette pression résiduelle a tendance à frapper le marché", a déclaré Martins.

Cependant, il n'y a pas de consensus sur ce que l'impact d'une pénurie de stockage pourrait signifier pour le marché intérieur.

"Si la nouvelle récolte de soja atteint son potentiel, les ventes de maïs au comptant pourraient prendre de l'ampleur pour libérer de l'espace pour les fèves, mais je ne pense pas que cela entraînerait une vente massive", a déclaré Daniele Siqueira d'Agrural.

"Ce serait quelque chose de plus concentré dans le Mato Grosso, car il y a peu de maïs disponible dans d'autres États en raison de la perte de récolte de safrinha, et même dans le Mato Grosso, la quantité de maïs invendu est relativement faible", a ajouté Siqueira.

La pénurie de silos et d'entrepôts dans le Mato Grosso est structurelle car l'État a la capacité de stocker jusqu'à 38 millions de tonnes de céréales et d'oléagineux sur une production estimée à 77 millions de tonnes en 2021/22, selon les données de l'institut agricole de l'État IMEA.

Dans un contexte de forte demande, les agriculteurs du Mato Grosso se plaignent du manque de capacité de stockage et des coûts de stockage élevés dans les installations de tiers.

De plus, le financement pour augmenter et améliorer les installations de stockage dans le cadre du programme fédéral annuel de crédit rural Plano Safra s'est épuisé en un peu plus d'un mois après la publication du programme 2021/22, les agriculteurs n'ayant pas pu contracter de nouveaux volumes.

Cependant, alors que Martins pense que le manque d'espace de stockage peut faire augmenter les ventes au comptant de maïs, faisant pression sur les prix intérieurs, Siqueira pense que les problèmes de stockage sont "secondaires à court terme".

"Si nous produisons 144 millions de tonnes de haricots et 118 millions de tonnes de maïs au cours de la campagne de commercialisation 2021/22, le stockage pourrait devenir un problème généralisé à l'avenir, mais ce n'est pas encore le cas", a déclaré Siqueira.

Source : www.agricensus.com - Eduardo Tintic - Traduction libre.