Vendredi 30 avril 2021

-4,00 €/t en fèves de soja et +1,00€ en farine de soja.

L'euro débute la journée sur le niveau de 1,2113$. Les marchés sont restés indécis hier soir avec un Complexe du soja globalement en baisse à l'exception des farines. Le repli des cours des fèves et des huiles de soja est plus fort sur les positions à court terme. En céréales, le blé US reprenait de la hauteur de même que les premières positions du maïs US. les positions éloignées étaient plus calmes. En Europe, les cours des nouvelles récoltes de blé UE et de maïs UE se sont inscrits en baisse alors que la clôture de la position Mai 2021 du colza était explosive. La journée se soldait sur une hausse de 85,75 €/t. L'IGC e revu les productions globales de céréales mondiales à la hausse mais ce mouvement est absorbé par une hausse de la demande.

Exports hebdomadaires US du 16 au 22 avril 2021 : Fèves de soja : 731.500t (>> 379.600t) - Farines de soja : 260.400t (>> 132.500t) - Huile de soja : 3.600t (< 5.700t) - Blé US : 461.300t (< 614.000t) - Maïs US : 1.074.700t (>>> 461.300t).

Lu pour vous!

L'UE ouvre le débat sur les OGM car les règles actuelles ne sont "pas adaptées à leur objectif"

L'Union européenne a rouvert le débat sur l'utilisation d'organismes génétiquement modifiés (OGM) au sein du bloc économique, après qu'une étude a révélé que les règles actuelles de deux décennies n'étaient «pas adaptées à leur objectif».

L'étude sur les nouvelles techniques génomiques (NGT) - demandée par le Conseil européen et produite par la Commission - a été rendue publique jeudi et a constaté que l'utilisation d'OGM pouvait contribuer aux stratégies à plus long terme du bloc.

L'utilisation d'OGM peut jouer un rôle dans le Green Deal européen - l'objectif de l'UE d'être neutre en carbone d'ici 2050 - et sa stratégie de la ferme à l'assiette - qui vise à rendre les systèmes alimentaires équitables, sains et respectueux de l'environnement.

L'étude a conclu que les NGT - techniques pour modifier le génome d'un organisme - se sont rapidement développées au cours des deux dernières décennies, ajoutant que les règles actuelles sur les OGM fixées en 2001 ne sont «pas adaptées à leur objectif ... et qu'elles doivent être adaptées au progrès scientifique et technologique».

"La Commission va maintenant lancer un processus de consultation large et ouvert pour discuter de la conception d'un nouveau cadre juridique pour ces biotechnologies", a déclaré la CE dans un communiqué de presse publié jeudi.

Les techniques de NGT incluent le fait de rendre les plantes plus résistantes aux maladies ou au changement climatique, tout en augmentant leurs valeurs nutritionnelles et en réduisant le besoin d'intrants agricoles tels que les pesticides, a déclaré la CE, qui ont le potentiel de contribuer à des systèmes alimentaires durables.

Dans le même temps, l'étude signale des préoccupations concernant la mise en œuvre de ces techniques telles que la sécurité et l'impact environnemental, ainsi que l'étiquetage des produits.

L'étude sera discutée par les ministres de l'UE lors du Conseil Agriculture et pêche en mai, tandis que la Commission discutera de ses conclusions avec le Parlement et toutes les parties prenantes intéressées.

Source : www.agricensus.com - Traduction libre.